Aller au contenu principal

Apprendre à perdre pour le jeune enfant : les conseils d’experts !

Perdre en jouant, c’est tout un apprentissage pour le jeune enfant ! Cette défaite peut être assimilée à un échec et être mal vécue par l’enfant. Comment accompagner l’enfant dans cet apprentissage ? Pauline, ludothécaire à la Ludothèque « Colin Maillard » de Mûrs Erigné (49), gérée par VYV3 Pays de la Loire nous donne quelques conseils.

Comment les parents et les professionnels de l'enfance peuvent-ils aider les enfants à comprendre et à accepter à perdre ?

Pour commencer, il faut savoir que les jeux de règles (jeux de société) sont conseillés à partir de deux ans et demi/trois ans, étant entendu que chaque enfant avance à son rythme. Avant cet âge, l'enfant a tendance à inventer ses propres règles. Par exemple, l’enfant va se créer une histoire où il créera des règles qui l’arrangent et qu’il aura anticipé, mais qu'il modifiera au fur et à mesure du jeu. Pour apprendre aux enfants à perdre, on peut commencer par perdre ensemble. De nombreux premiers jeux de règles sont coopératifs.

Quelles autres options de jeu peuvent être recommandées pour apprendre aux enfants à accepter d'éventuelles défaites ?

Il est possible de jouer à des jeux de compétition, en étant d’abord en équipe. Les jeux peuvent être adaptés en étant deux joueurs à la place d’un seul. Par exemple un memory : deux joueurs cherchent des paires ensemble en se concertant contre un ou plusieurs autres joueurs. Autre exemple, un jeu de plateau où il faut avancer ses pions de case en case, il est possible de se mettre à deux pour un pion. 

Quel est le meilleur moment pour apprendre aux enfants à perdre ?

Il n’y a pas de meilleur moment, il est important que l’enfant soit confronté au fait de perdre dès les premiers jeux de règles. Si l’adulte fait exprès de perdre, l’enfant sera confronté à l’échec dans un autre cadre, peut-être moins rassurant pour lui (école, animations…). Ce moment peut être difficile pour lui. Il ne peut pas comprendre ou pire, penser que l’adulte qui le laissait gagner se moquait de lui. Bien sûr, l’idée n’est pas non plus de faire perdre l’enfant à chaque partie puisque forcément, le jeu est plus simple pour l’adulte. Je vous conseille donc d’adapter la règle à l’âge. Par exemple, pour les jeux de rapidité, on peut expliquer à l’enfant que, comme l’adulte connaît bien le jeu, il va compter jusqu’à cinq dans sa tête avant de faire une action. Ainsi l’enfant a un peu d’avance et enfant comme adulte s’amusent puisqu’il y a un véritable enjeu. Pour les autres jeux, il est parfois possible que chaque joueur ait son propre objectif. Par exemple : empiler huit cubes sans les faire tomber, pour l’adulte et six pour l’enfant. A noter que pour les jeux de mémoire, les enfants ont parfois plus de facilité que nous ! »

Quelques idées de jeux ?

Je peux vous conseiller des jeux de coopération :

  • Little Coopération©, un jeu où il faut faire avancer les animaux de la banquise sur le pont, puis à l’igloo avant que le pont ne s’écroule.
  • Il y a également le jeu Max Farmers© où l’enfant doit aider Max à faire pousser ses légumes avant que le ver ou le corbeau ne vienne tout manger.
  • Little Balancing© peut également être adapté en jeu de coopération, les joueurs devront faire grandir tous les nénuphars et poser les grenouilles dessus. S’ils font tomber un élément, le groupe récupère une libellule. Si au bout de trois ou quatre libellules récupérées (à vous d’adapter) les grenouilles ne sont pas placées sur les nénuphars, les enfants ont perdu”.

A vous de jouer !

Contactez-nous !
Pour avoir le smile